THE_SILICONE_-_Tiki_Tohua.jpg

Voici un groupe de surf possédé par la pénombre fantomatique des Shadows & la Western-spaghetti morriconiene, il est certain que ce disque ne fera pas avancer le style, mais que vous parveniez à glisser dans le tube surfique à tout blinde, oui. Car c’est tellement bien aiguisé, bien réalisé, bien interprété que cela réveille le mémoriel nostalgique pour des mélodies qui se marient avec des styles divers et variés, des temps anciens et démodés.

The Silicon est russe et vient de Minsk, son répertoire à base de surf sixties, où rumba, twist et autres jerk se déhanchent avec désinvolture, témoignent d'une réelle propension à celui conçu par The Shadows. Hank Marvin, mythique guitariste britannique, est librement une inspiration ici.

J’ai adoré cet album, vraiment, j'ai passé un très bon moment, et j'assume amplement ma ringardise si cette surf à la papa est prise uniquement pour te replonger dans le bain bouillonnant de sonorités vintages & kitschs.

Le seul reproche à faire au groupe c'est que cet album n'est disponible que dans un format digital, et là le bas blesse.