SUN_O____-_Kannon.jpg

Le nouveau rite de Sunn O))) est fabuleux, grandiose, divin, méphistophélique ambiant, apaisant et méditatif.

Amies, amis de la spéléologie des catacombes, je vous salue ici-bas,

Aujourd’hui nous allons descendre jusqu’au centre de la terre, non pas pour faire honneur à Jules Vernes mais dans le seul but de gratter le cœur en fusion. Vous annoncez d'emblée que c’est chaud cocote est un euphémisme. Donc soyez prudent, on s’enflamme assez vite par l’aura de ce noyau.

Mais auparavant il me faut vous annoncer qu’émettre un point de vue à un disque de Sunn o))) c’est comme expliquer la limite de l’horizon. C’est abstrait. Totalement abstrait, et ceci est dépourvu de sens.

Je le répète ce groupe pratique l’épure musicale. Les codes, dogmes ont purement sauté. Plus rien n’est palpable si ce n’est une profondeur abyssale, et une vague de quiétude qui s'abat dans votre grondement intérieur. Laissez- vous emporter par et dans ces ténèbres !
Sun_O____-_se_laisser_emporter.gif

Le drone est un style conjuguant l’abstraction, la méditation, par le biais d’une transe qui décante la lave sonique vers une esquisse, la filtre, la purifie, pour qu’elle suppure une lave sonore obscurcissant tout vers le côté obscur de la force, jusqu’à que vous exécutiez une sorte de purge méditative pour clarifier votre esprit avec, et que ne subsiste après votre réveil, uniquement la sérénité des ténèbres.

Voilà grosso modo, c’est de cela qui en retourne. Ok la première fois c’est assez déstabilisant, pour ne pas dire incompréhensible. D’ailleurs ils sont fort nombreux à ne pas aller plus loin que les 5 mn réglementaire. Je rappelle que c’est dépourvu de sens, donc pour tous ceux qui n’ont pas de sens de l’orientation, accrochez-vous bien pour ne pas tomber dans le précipice.

La ligne mélodique est tellement droite, qu’il faut un temps d’adaptation pour que votre esprit en oscille la tempérance. Mais si vous parvenez à cette « état » de transe, alors, à ce moment-là, vous allez vivre une expérience intense. Chose à laquelle je puise une faculté inaliénable envers ce groupe pour en délester le poids émérite et la constante force tellurique, centrifuge… Envers cette force tranquille !

Ainsi, la descente est vertigineuse, la brûlure intense, et la commotion que votre esprit va enregistrer sera irrémédiable.

Après de nombreuses années d'études sur les vibrations de Sunn O))), j'en suis arrivé à mettre en parallèle une pratique musicale et méditative en commun avec ce groupe. De la sorte qu'il m’apparaît évident de dire que Sunn O))) pratique la magie des bols chantants.

Je sais ce que vous vous dites : «  oH putinnnnn il est reparti dans une de ses thèses à la con le Bir !!! » .

Aussi farfelu que ce soit pour vous, je vous prie de lire sans à-priori la suite.

Source de tranquillité, les bols chantants apportent l'harmonie au corps et à l'esprit. Leur son est visible. Par exemple en faisant courir un maillet sur le bord d'un bol rempli à moitié d'eau, un son doux vous parvient et commence à pulser dans votre corps. L'eau mit sous tension commence à former de minuscules gouttelettes qui sautent à la surface. Dans votre corps c'est absolument à l'identique puisque les vibrations pénètrent dans notre corps, avec l'intensité d'en provoquer un massage sonore.

EXEMPLE :



Pour Sunn O))) il en va de même, les vibrations s’infusent avec quiétude, et provoquent à l'unisson équilibre et harmonie à l'intérieur de votre corps et de votre esprit. La lumière qui se diffuse en vous éclaire vos ténèbres, et c'est bien la caractéristique première du groupe et la différence avec les bols chantants, Sun O))) agit sur le côté obscur avec des sonorités sombres.

La spiritualité musicale de ce groupe est le fondement même de son accession à ses mantras soniques. Une musique très spéciale donc, dont chaque titre apparaît comme une invocation mystique.

Le titre de l'album fait référence à une figure bouddhiste. Kannon est l’une des principales émanations de la compassion du Bouddha. Son nom est aussi traduit par « Considérant les voix du monde », « Qui considère les sons du monde », « Celui qui considère les appels ».

La religion populaire l’a parfois surnommée la déesse de la compassion. Kan signifie : observer ; on signifie le son. Kannon, c’est celle qui entend les cris du monde au Japon. En Inde, Kannon prend la forme d’un beau prince, Avalokitesvara, " Celui qui entend les supplications du monde ".

Homme ou femme, dans le tantrisme, tout bouddha ou le bodhisattva de la compassion revêt différentes formes. Kannon est compassion agissante. Elle revêt une infinité de formes ; elle est muso, non-posture, non-forme. Elle est libre de prendre toutes les formes, d’apparaître à tout moment et en tout lieu.

le Kannon Gyo est le soutra le plus répandu au Japon. Bouddha s’adresse à Mujini : " Si les êtres sensibles prononcent le nom de Kannon, en grande concentration et mushotokou, ils peuvent atteindre la parfaite liberté. " Si on se concentre sur le nom de Kannon, on peut aller au-delà de tous les périls et de tous nos démons. "

Se concentrer sur le pouvoir de Kannon, c’est alléger son esprit, abandonner l’ego, s’harmoniser avec le pouvoir cosmique.

Le nouveau rite de Sunn O))) est fabuleux, grandiose, divin, méphistophélique ambiant, tellurique, apaisant et méditatif. On doit donc à Kannon la plus grande vénération et un corps éthérique.


Sun_O____-_Tellurrique.gif