WALLABIRZINE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Peter Black Forest Pooky

Fil des billets

mercredi, octobre 5 2016

Dance With Forest Pooky

Insatiable, infatigable Forest Pooky, ce garçon lunaire et solaire qui est qualifié de clochard céleste, lance sans garde-barrière une tournée sur 4 continents en la jouant Phileas Fogg pour un tour du monde. Pour cette occasion il lance son nouvel E.P We´re just killing time before we die, dont il a extrait le titre Dance With Me pour un vidéo-clip concocté par David Basso.



Forest Pooky est un artiste en solo-äcoustique, mais aussi en All Star pop punk band dans Sons of Buddha avec des membres de UncommonMenFromMars, ISP, Canibal Mosquitos ; avec des gars de Second Rate & Dead Pop Club dans le groupe Napoleon Solo et son mood 90's D.C. rock ; puis pour du 90's punk rock dans Supermunk avec des membres de Not Scientists, No Guts No Glory, Sons of Buddha.


vendredi, mars 25 2016

PETER BLACK & FOREST POOKY - Europe Tour 2015


PETER_BLACK___FOREST_POOKY_-__Europe_Tour_2015.jpg

Ami(e)s punk rocker ce disque en co-production Production 386, Kicking Records, Dirty Witch et Some Produkt est pour vous.

Peter black vous le connaissez car il tient gratte/chant et compos au sein des australiens Hard-Ons depuis 1982. Depuis le temps qu'il fait rugir la fée électrique il a reçu la foudre de la sagesse et a fait l'inverse de Bob Dylan en passant à l’acoustique. On retrouve à cet occasion tout le charme décuplé de son talent de songwriter, avec cette fêlure secrète que la guitare sèche permet d’en humidifier tendrement la volupté, ainsi qu'avec des touches pop et power rock. Son chant usé par les flammes purificatrices du rock'n'punk trouve ici la fissure idoine pour lézarder toute son élégance et la gerçure émotionnelle de son incandescent power rock. Nina Bellershein vient y pulser une harmonie féminine des plus câlines, s'accolant à merveille avec les mélodies bucoliques de l'australien. Peter Black trouve dans chacun de ses titres un angle parfait pour télescoper le béguin d'une pop folk lo-fi et la brillance délicate de ses sentiments.

Forest Pooky, lui est connu dans l'hexagone, autant pour sa folie décalée, que pour sa fougue et la condensation qu'il distille à travers des compositions tendus et toujours un brin émopunk. Ce chien fou du punk (Sons Of Buddha, Napoleon Solo,...) a dans ses gênes une prédisposition toute ricaine qui lui permet d'affranchir ses titres par un parfum américouain, dégoulinant de surtension, de la largesse d'horizon parfois mélancolique, et toujours attractif. Ses 3 titres ne dérogent pas à la beauté pure que Pooky produit depuis toujours. On est vite sous le charme de sa voix, de la torpeur mélodique qu'il égrène sans cesse.

L’artwork de ce disque est signé Peter Black, 3 supers titres inédit de chacun, gravés sur un très beau vinyle orange, avec son download code of course, bref vous pouvez y aller les yeux fermés c'est du pur régal !