WALLABIRZINE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Monster Zero

Fil des billets

samedi, juin 27 2020

DORKATRON/7 YEARS BAD LUCK – Split EP


DORKATRONYEARS_BAD_LUCK___Split_EP.jpeg

Pas besoin de code source pour intégrer à plein volume le régime ultra cool de ce split E.P.

Dorkatron est un quatuor dont la puissance de feu égale sans problème le Millennium Falcon. It's over 9000 nom de Zeus.

Ces nerds en puissance (il possède le même alliage fun S-F que Nerf Herder) désossent la moelle épinière du pop punk de Teenage Bottlerocket à Sonic Geek Assault.

L'enrobage, la plastique est irréprochable, on secoue tous ses membres dès les premières secondes et l'envie de recommencer est sans discontinue, I'm Groot !

7 Years Bad Luck est un trio dont la puissance de feu égale sans problème le punk rock de NOFX/ Bad Religion/Alkaline Trio dans une tambouille rock'n'pöp-punk.

Le chant punk rawk est rauque à la Dirty Fonzy. C'est une douceur sucrée et munit d'une énergie salée, il y a une profondeur de ton parfaite pour la simplicité mélodique et sons sens de la célébration sonique.

Ce split présente 2 groupes Autrichiens qui ne zozotent pas (sinon ça fait les Autriçiens), pour un E.P vraiment cool, rendu par une épaisseur de ton et de hits à la saveur inoubliable. D'autant plus que les groupes pratiquent l'humour et les références à la culture populaire et sous culture nerdy, trekkie, funny !

Ce disque est sorti avec le label Monster Zero de Kevin Apers, un gage de plus de haute qualité punker, alors soutiens la rébellion et que la force soi avec toi. Parce que si tu télécharges de manière frauduleuse et qu'après tu ne captes pas bien cette musique sur ton ordi, appuie sur la touche F9.


Darkatron.gif


lundi, juin 8 2020

THE SEWER RATS - Magic Summer


THE_SEWER_RATS_-_Magic_Summer.jpg

Le quatuor de Cologne, en Allemagne, a développé en 15 années une pop punk porteuse du legs funny de Blink-182, NOFX, Screeching Weasel avec sa candeur optimiste, son énergie juvénile, sa joliesse nostalgique, et la vénusté des fifties du Doo-Wop chère aux quatre fantastiques de la grosse pomme.

« Magical Summer » est sorti le 30 avril, via les labels Disconnect Disconnect Records / Monster Zero Records / Uncle M Music, il a été enregistré en 2018 dans les studios T.U.P en Italie, et c'est leur 4ème long format.

The Sewer Rats y distille des titres conçus pour s'amuser, danser, rigoler, passer du bon temps entre ami.es, Gabba Gabba Hey !!

C'est de la mélodie efficace, qui colle à l'occiput et applique son baume de saccharose. La musique est un fond harmonique d'énergie pure pour balancer sa puissance mélodique de riff sur un chant qui en contamine l'enrobage fruité. Ce n'est pas un produit de divertissement pour autant, juste du fun et une putain de sincérité à fleur de fun !




samedi, juin 6 2020

RICCOBELLIS - Battlestar Galactica


RICCOBELLIS_-_Battlestar_Galactica.jpg

Le pop punk rock des Riccobellis est basique en diable, il est super ramonesque, chanté en Anglais avec une pointe d'accent Italien mama mia.

Donc oui la simplicité a du bon: Nella botte piccola, c’è il vino buono !

Fondé en Mars 2009, ayant gravité pour ses sorties discographiques avec une pelletée de label comme Monster Zero / SP Records / One Chord Wonder / Making Believe Records / Let's Goat Records / Rufus Recordings, le trio Italien Riccobellis enjambe allègrement cette base musicale assidue et funny de la punk-gum à Riverdales.

C'est brut de pomme, raclant avec joliesse la sobriété mélodique avec cette glisse sonique inaltérable et foutrement basique, sauvage. Ok, on ne s'en relève pas la nuit certes, mais on passe un agréable moment avec ce « Battlestar Galactica », d'autant plus qu'il ne lessive pas sa recette mais remet des bûches dans le feu, aggiungere legne al uoco !

C'est un disque fun qui fait bouger le cœur, avìri 'u càri as sàta !...Et sérieusement, tout le monde en a grand besoin après ce confinement !


RICCOBELLIS.gif


jeudi, décembre 12 2019

JAGGER HOLLY - It's Christmas Somewhere


JAGGER_HOLLY_-_It__s_Christmas_Somewhere.jpg

Que s'est il passé le 25 Décembre 498 ?

C'était le baptême de Clovis à Reims mais personne ne s'en rappelle, pourquoi ? Parce que le 25/12 c'est l'estomac qui pense à se gaver comme une oie du Périgord.

Douze titres originaux pour fêter Noël à la sauce pvnk rock'n'roll à la crème pop punk pour une descente tout schuss avec bûche Ramonesque. C'est ce que propose Jagger Holly, un ricain de l'Ohio qui a migré vers l'Autriche. Das Rawk !

Le groupe se compose en trio avec Jagger J. Holly à la basse et au chant, Lennon Lee Roth pour la partie guitare et chant, soutenu à la rythmique par Ringo Moon. Vous comprenez que les gars ont de humour au vue des patronymes, et que le fun est partout dans leur compos.

Du style de blague à part comme avec celle d'une chorale qui répète pour la messe de minuit du 24 décembre, et où le curé décèle quelque chose d'anormal. Pour en avoir le cœur net, il demande à chacun des membres de chanter seul. Vient le tour de Patrick. Celui-ci y entonne bruyamment :

- Léon ! Léon !

- Bordel de bon-dieu de merde Patrick ! Arrête ! fait le prêtre, tu tiens ton livre de chant à l'envers. Les paroles c'est «noel, noel».

L’album est sorti sur le label Monster Records, et il est vraiment plus coOol que celui des Bad Religion, parce qu'il sait faire la part des choses pour offrir de la féerie avec un sens de l'ironie et de la mélodie aussi douce que le satin de la petite culotte de la mère Noël.

Ici aucune raison de subir la frustration du déballage des cadeaux avec la mention piles non fournies sur l'emballage à se mordre les boules. La fluidité mélodique est simple et efficace, elle prolonge les instants de tendresse harmonique, avec des refrains chamallow à mâcher de la punk-gum, surtout avec le featuring vocal de Lucy Spazzy ( du groupe Australien The Spazzys) sur le titre « All Alone In Christmas » hyper classe.

Un opus qui sublime la magie de Noël sans sentir le sapin, fallait le faire nan ?


Mère Noël


jeudi, novembre 7 2019

TEENAGE BUBBLEGUMS – In Limbo


TEENAGE_BUBBLEGUMS___In_Limbo.jpg

Le trio Italien Teenage Bubblegums est connu en France pour son split avec le groupe Maladroit pour un E.P spécialement conçu pour la fête des amoureux en 2014, « Valentine's day split TeenageBubblegums​/​Maladroit ».

Toute leur discographie est sortie sous pavillon Monster Zero Records. Premier album très enjoué en 2012 “Learn from yesterday​,​ live for today​,​ pray for tomorrow” pour une pop punk crépitante de malice, puis “Days of Nothing” en 2016 a commencé à égrener une amertume tenace en bouche.

Ce n'est pas parce que l'on confectionne des pépites de pop punk que la vie est une rosace guillerette. Pour leur troisième album, toujours sous pavillon de Monster Zero Records, s’intitulant In Limbo (les limbes), Teenage Bubblegums affecte dix titres de pop punk rapides remplit d'une tendre tristesse, d'angoisse et de désespoir. Tout cela sans tomber dans un état à fleur de peau screamo/emo, ou dans la pantomime gothique.

Transfigurer les limbes avec une obscurité d'irradiation punk, dans cette épaisseur de joliesse musicale qui fixe le soleil avec les larmes aux yeux, c'était tout le défi de Teenage Bubblegums. Même englué dans une petite mort en de résidus de souffrance passée, tout ce remue-méninge émotif, cette dépendance affective peut et doit nous rendre plus libres, plus vivants.

Marco Berti au chant et à la guitare distille des riffs saillants de coupe-gorge fuzzique, Alessandra Berti au chant et à la basse plombe une effervescence brumeuse en contrepoint avec Luca Minguz à la rythmique, lequel balance une pression constante. L'album est un ersatz de romantisme dans cette façon de pousser les potards et l'amertume, avec parfois ces embruns à la limite de shoegaze, que nous connaissons dans l'hexagone chez les Thugs.

« Je suis éternellement, d’une manière dévastatrice romantique, et j’ai pensé que les gens le verraient parce que « romantique » ne veut pas dire « sucré ». C’est sombre et tourmenté - la fureur de la passion, le désespoir d’un idéal qu’on ne peut pas atteindre. » Catherine Breillat

No rain no flowers, no tears no fears !


TEENAGE_BUBBLEGUMS.gif


- page 1 de 2