WALLABIRZINE

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Monster Zero

Fil des billets

mardi, avril 23 2019

THE YOOHOOS – Up Goes The Rocket


THE_YOOHOOS___Up_Goes_The_Rocket.jpg

Immensément ricain dans son style musical avec sa plasticité, agilité, vivacité, légèreté, facilité naturelle, pour qu'à la fois Teenage Bottlerocket, Chixdiggit et Groovie Ghoulies résonnent dans leurs compositions folles, pour un album hyper catchy de Pop-Punk.

Le power trio The Yoohoos est composé de Eggnog Yoohoo au chant et à la gratte, de Vanilla Yoohoo au chant additionnel et à la basse, puis de Koko B. Yoohoo à la batterie et aux chœurs. Le début date de 2005, pour une discographie gruyère avec un Ep sans titre en 2007, puis « Heart Attacks » 2013, et des titres dans des compilations comme « Batshit Crazy » en 2012 et « Different Voices, Same Goal »" , « Tastes Like Bat Guano" en 2011, « Up Goes The Rocket » est leur premier long format.

L'album est vraiment très cool avec toutes ces sucreries mélodiques bubblegum. Il y a le même goût pour la S-F de The Lillingtons avec des sonorités vintage «Space Boy », un sens inné de l'accroche musicale sur la totalité des titres, une coolitude très douce. The Yoohoos c'est aussi le titre « Little Alien » et son rockab-punk-surfique style, pompé sur le « Wipe Out » des Surfaris, et du « Sheena Is A Punk Rocker » des Ramones. Produit par le label Monster Zero, de Kevin Apers thrashers punkers dans Insanity Alert.

Ne demandez pas la Lune à The Yoohoos, ils y sont déjà, et en plus vous allez décoller avec eux de manière supersonique !


The_Yoohoos.gif


vendredi, avril 19 2019

THE HANGUPS – No Expectations


THE_HANGUPS___No_Expectations.jpg

Aussi sarcastique que galvanisant, le quatuor Suédois de Malmö appose 4 titres de punk-gum ensoleillée dans le mood de Screeching Weasel avec de la pop punk nordique ultra-vitaminée.

C'est frais, c'est fun, c'est du chamallow-punk insouciant. Il y a une profusion de sonorités craquantes de charme et pour une prise rapide sur le vif, produisant des effets instantanés, crépitants et éclatants de fun. Par exemple on prend la Delorean pour « Bigger Brain » évoquant du Green Day époque " Kerplunk !". Tout aussi élastique avec le titre « Stupid World » qui entame les festivités avec cet esprit de détachement du groupe The Queers. Les breaks Ramonesques de « Out Of Order » symbiose la touche Teenage Bottlerocket à fond. Puis « Done With You » distille la nervosité garage du groupe Marked men et son émotivité enflammée.

Quand le band n'est pas sur la route pour assouplir la connerie des punkers en concert, il fait du skate sous la neige et décharge son adrénaline dans son local en créant du sucre glace musical. Du moins c'est comme cela que l'imagine un méditerranéen. Leur premier E.p sans titre date de 2018 chez Monster Zero Records le label de Kevin Apers, suivi par le titre “Danny Says” en téléchargement sur leur bandcamp. « No Expectations » est leur second E.p, toujours chez Monster Zero, il confirme tout le potentiel d'un groupe vraiment hyper cool et affûté. Attention, le vinyle est limité à 300 copies, ce qui signifie que le disque va partir vite fait.


Même si le monde est stupide, The Hangups lui apporte tout le fun pour le supporter, au point de s'en foutre pour passer du bon temps à glisser sur la surface des choses, et ne garder que le suc émotionnel le plus coOol, le plus intense, dans cette énergie juvénile éternelle de déflagration d'électricité punker !


THE_HANGUPS___1.gif


lundi, avril 15 2019

THE RATCLIFFS – Hell Mental


THE_RATCLIFFS___Hell_Mental.jpg

À Innsbruck en Autriche The Rattcliffs glisse son punk rawk issue des familles Hard-Ons, Ramones, Queers, avec une décontraction accrocheuse.

Le groupe débute en 2005 sous l'impulsion de Paul Coyote qui s'accoquine avec deux Mugwumps, l’alchimie est instantanée, puisque que le band n'en démord pas après plusieurs EP, l'album « Bubblegum Warfare » en 2016, « Hell Mental » est leur second long, produit par le chanteur d'Insanity Alert pour le label Monster Zero

Dans le cœur du Tyrol ils ne font pas que pisser de la bière en se malaxant les aisselles avec de la choucroute, la preuve avec ce trio électrisant des harmonies roucoulantes, des riffs qui envoient la purée Ramonesque, une rythmique à propulseur ou bien à ressort.

C'est rêche et collant, c'est punk pour la salissure frappadingue et pop punk pour la friandise sucrée. Ça file droit sur des rails, et à la fois c'est caoutchouteux comme The Toy Dolls. Il y a une grosse base de fun, la souplesse élastique des quatre fantastiques New-Yorkais pour cette musicalité insouciante et joviale.

Le côté pop, frais, mélodique prend vite le dessus pour un déferlement sonique à la fois entraînant et compact, totalement cartoonesque, jamais ennuyeux, ultra fun !


the_ratcliffs_1.gif