1.jpg

La création d'un festival pour personne alternative à l'intérieur de mon département est une très bonne chose en soi, j'en félicite la fondation par une ITW qui je l'espère saura vous convaincre d'y participer activement les 3 et 4 août 2013 sur le site de Cap Découverte ( Le Garric 81450)

David le chanteur/guitariste des Dirty Fonzy, aussi guitariste dans l'Opium Du Peuple et président de ce fest, répond à mes questions.


WBZ_entree.gif


Quel est le fait (ou la prise de conscience) qui a concrétisé la conception de ce festival ?

David : Pollux asso mène depuis plusieurs années une saison musiques actuelles diversifiée, Les membres fondateurs viennent tous du punk, du métal.......C'est en toute logique que cet événement soit créé par Pollux asso. Cela fait même très longtemps que le projet est dans nos têtes.

Quelles furent les premières réactions quand vous avez décidé ouvertement de le créer ?

David : La grande majorité des gens ( mise à part les 3 ou 4 fous qui ont monté le projet) ne pensait pas que cela soit réalisable.

Il semblerait que se soit l'association Pollux qui organise les festivités, est ce que cela signifie la mort prématuré du Zguen Fest, ou plutôt sa métamorphose ?

David : Le zguen fest est mis en parenthèse en 2013, pour des raisons essentiellement budgétaire. L'édition 2012 s'est soldée par une perte sèche de 15 000 euros pour l'asso. Il faut revoir la viabilité et la mise en œuvre de ce projet. Nous préparons pour fin août 2 jours de concerts gratuit dans Albi centre, Peut être déjà le retour ou la suite du zguen fest est en train de s'écrire.


2.jpg

Je vous le dis tout de go, mais je m'attendais de par le nom de votre festival, à un truc recentré à mort sur le skate, voire au pire des cas à un sponsoring agressif de grande marque de sportwear pour le financer en partie.

Puis après l'annonce de votre programmation quasi complète, je ne fus pas étonné non plus de retrouver un délire de coalition punk-rock / "sport-loisir " alternatif, avec des démonstrations et contest de bmx/SK8 pour permettre des activités proche de la scène des concerts gratos. C'est quelque chose de primordial pour vous d'apporter une tribune à des pratiques alternatives ?

David : Associer les pratiques proches culturellement de notre délire est important que cela soit su sk8, du bmx, du VTT, du beer pong....car nous même nous pratiquons ses disciplines, on envisageait même un spot FMX mais ça sera pour plus tard. On peut aussi réfléchir sur la présence de tatoueur, et autres activités de la culture underground.

Comme de bifurquer vers des trucs politisés, associatifs, toujours alternatifs avec des sujets divers et variés comme l'écologie, végé, discipline tattoo, piscine à bulle et je ne sais quoi d'autres...?

David : On va pas trop bifurquer alors que la 1ere édition n'est pas réalisée, On verra si on est en vie le 05 août.

Pour une première c'est tout de même 23 groupes répartis sur trois scènes, vous avez vu grand dès le départ nan ?

David : On a juste essayé de monter le projet qui nous faisait le plus kiffer. Le même festival sans les têtes d'affiches , ce n'est pas pareil non ? Et le même festival avec que des têtes d'affiches ça nous aurait fait chier !


beavis___butthead.gif

Le théâtre des opérations se passait à Albi auparavant (Zguen Fest), votre mutation vers le site de Blaye correspond t'il à une demande des pouvoirs public ou du gestionnaire du parc pour exploiter le site et ses infrastructures ? Est ce dû à une opportunité financière ? ou même pourquoi pas à une nostalgie (les différents festivals d'antan) de perpétuer l'odyssée du rock alterno carmausin/albigeois, et du bassin minier ?

David : Pollux asso programme depuis quelques temps des concerts sur Cap Découverte, nous y avons même démarrer notre programmation en 2006 pour un concert de soutien à Condkoi. Pas de nostalgie dans notre démarche mais juste le choix d'un site idéal pour accueillir les groupes et le public. C'est bien mieux qu'à Pratgraussals et plus confort qu'à la MJC !

Chez Pollux on ne monte pas un projet pour une opportunité financière, c'est le meilleur moyen de se planter. On a des exemples par chez nous !

Plusieurs festivals ont eu lieu sur ce site et se sont soldés par des revers successifs de fréquentation. Comment faire disparaître globalement cette trace dans votre optimisme, et comment comptez-vous y remédier pour pérenniser votre festival ?

David : On fait confiance à notre savoir faire en programmation et à notre exigence en montage de projet.

Les derniers concerts organisés par Pollux asso sur ce site n'ont pas souffert de la fréquentation, au contraire. Le fond du projet et la proposition artistique occupent la place principale dans notre réflexion, c'est sans doute ce que certains ont oubliés depuis longtemps.

Les pouvoirs public ont apparemment légitimé votre démarche puisqu'ils apparaissent sur les sponsors, mais est ce par une confiance financière ? (Je suppose par ailleurs que la méfiance est de rigueur et réciproque avec les différents échecs des différents festivals et associations qui sont passées au crible.)

David : Notre démarche est globale. Les collectivités nous soutiennent pour le travail que nous effectuons à l'année, désormais plus d'une quinzaine d’événements sur tout le territoire du nord du Tarn, sur des esthétiques diverses ( electro, reggae, pop, rock, métal....).

Tu imagines bien que les élus on ne leur parle pas de Napalm Death ou de Propagandhi. Notre soutien institutionnel vient du long et lourd travail que nous effectuons depuis plus de 12 ans maintenant.

Nous n'avons pas de papa ou oncle au conseil général, à la mairie ou autres collectivitées. Je te parle même pas des partis politiques de tous bords qui nous courent après à l'année parce qu'on leur recouvre leur affiches ! Quelle rigolade.


5.gif


Parlons maintenant de la programmation.

Qui l'a préparé ? Pourquoi ces choix ?

David : Le comité de prog est constitué de 5 personnes issus de Pollux asso, sky valley shop et muzik addiceted, la prog devait faire globalement le tour de pas mal de style qui sont proches ( punk, métal hard core..). On y est arrivé, ensuite le choix des groupes est complètement subjectif.

Pollux organise des concerts depuis un bon bout de temps, puis les différentes formations musicales d'Albi et du coin ont permis de lier des liens avec d'autres structures et groupes. J'imagine que c'est le genre de travail perpétuel qui paye pour ce genre de réalisation au final, et aboutir à une programmation de copinage. Combien y a t'il de groupe amis sur votre prog ?

David : Nous tenons justement à ne pas faire du copinage avec les groupes, leur tourneur ne font pas de copinage avec nous ! Nous sommes une structure associative mais professionnelle. Nous tenons à garder des relations pro avec les artistes et leur agent. Si on est pote tant mieux mais ce n'est pas la base de notre travail.





Un concert n'est pas un festival et inversement, puisque, plus il y a de groupes et moins le set dure longtemps. Combien de temps vont durer les sets chez vous ?

David : Entre 45 min et 01h00 en moyenne, 01h00-01h30 pour les têtes d'affiches qui le demande, mais tu imagines bien que Comeback Kid ça joue pas 01h30, ça serait en contradiction avec l'esprit de leur zike.


ST.jpg


J'ai été bluffé d'entrée par l'annonce de Suicidal Tendencies car c'est déjà un gros poisson et synonyme d'un putain de concert tonitruant. Les gars ont roulé leur bosse, pris quelques kilos en trop mais ils envoient le rouleau compresseur et dévale le sk8-Park avec la même intensité qu'à leur début à Venice. A la deuxième annonce, j'ai trouvé que la façon de joindre Punk, HxC et Métal poursuit la ligne directrice des débuts du Furyfest/Hellfest. Est ce dans votre optique de mélanger des scènes et des styles à des fins d'élargir votre audience ou est ce un choix tout simplement de fans ?

David : Les 2 mon colonel !! On veut qu'il y ait une certaine unité des publics, et cela passe par un mélange de tous ces styles. Ensuite on est tous fan de métal, punk, hardcore, postrock.... donc pas de problème dans l'équipe de prog pour travailler tout ça.

Est ce que le Hellfest vous sert de référent ? (Je rappelle à cet effet que le précepte du Hellfest c'est : Un festival fait pas des fans pour des fans) :

David : Oui c'est un bel exemple. C'est d'ailleurs l'équipe du Hellfest qui nous a mis en relation avec le resurrection fest en Espagne pour que l'on puisse travailler sur certains groupes en commun.

Un des représentants du crew du Hellfest me disait dans une ITW du WallaBirZine, qu'il y avait de la place dans l'hexagone pour ce genre de festival alternatif, hétéroclite avec des choix musicaux ambitieux et généreux.

Ma question va sembler un peu précipité vu que vous débutez, mais bon, on peut ambitionner le futur avec espérance aussi, et de toute façon s'est bien la formule adéquate pour avancer dans la vie. Donc, avez-vous le secret espoir, voire l'ambition, si l'opportunité et le succès s'y engagent bien entendu, de produire un festival colossal et de passer sur l'autre partie du site créer exprès sous la nomination de "Espace grand festival" ?

David : Pas pour le moment. Je suis directeur du festival et dans le projet que j'ai écrit il y a une place réservée au confort du festivalier. Mon avis perso est que regarder et écouter un concert au milieu de 20 000 personnes dans un chant à 300 mètres de la scène, ce n'est pas super confortable.

Je travaille donc sur une formule plus petite mais peut être plus confort. Un développement du festival est envisageable mais pas sur une jauge de 10 000 personnes. Si on monte à 2500-3000 ça sera déjà pas mal !


27.gif


Est ce que dans cet avenir ambitieux, avez vous peur de franchir l'étape crucial que le Xtreme fest se doit de modifier sa programmation pour offrir une palette plus « mainstream » et moins «alternative », en changeant son fusil d'épaule pour rentabiliser et offrir des garanties pérennes à la confiance des pouvoirs publics, et des sponsors (comme c'est fort souvent le cas de figure) ?

David : A quand Micka à l'Xtreme fest ? C'est justement le genre de chose qui ne peut pas arriver quand le projet est bien préparé et les objectifs bien posés. Les collectivités, que l'on fasse Bad Religion ou Bénabar, ils s'en foutent. L'important c'est ce que l'on défend et la manière dont on le défend.

Vous devez avoir des objectifs de fréquentation pour rentabiliser le festival, ils sont de quel ordre ?

David : 1500 pers par soir ! Pas plus pas moins.

Qu'attendez-vous de votre public ? Comment le voyez vous ? D'où viendra t'il ?

David : C'est la 1ere édition donc on ne sait pas trop. On envisage un public régional, rock'n'roll, sympa, passionné, pas relou, et qui tient bien la bière.


4.gif


Un festival n'est pas qu'une question de programmation musicale.

David : C'est ce que certains oublis trop vite !!!!

Est ce que vous avez prévue des stands de merchandising pour groupes, labels, marchands ambulants ? Des trucs pour les fanzines peut-être ?

David : Oui bien sûr c'est en préparation.

Quels sont vos limites de « liberté d’expression » au sein du Xtrem fest ? ( quels styles de personnes / d'attitudes / de discours / style musicaux / ne sont pas conviés, et est ce que ce sujet vous semble t'il important d'avoir pour régler une bonne fois pour toute votre intégrité ? )

David : La liberté d'expression c'est le fait qu'il n'y ait pas de limite à s'exprimer, donc je ne vois pas quels problèmes il peut y avoir, Des manifestants anti mariage pour tous ? Ils seront reçu comme il se doit !!!

Les discours homophobe, machistes, racistes, religieux, sont bien entendus des discours et attitudes qui ne seront pas bienvenue au festival. Notre service d'ordre est là pour ça !

Avez vous fait le partie pris d'être plus qu'un simple festival, mais d'émettre et d'avoir une identité propre ? Représentative de vos idéaux ? D'un style de vie punk rock par exemple ?

David : L’activité de l'asso à l'année est la réponse la plus appropriée à ta question, le festival n'est pas notre unique centre d’intérêt.

Style de vie punk rock, ça veut dire quoi ? Pour moi ça veut dire être libre de faire ce qu'il me plaît et je m'y colle tous les jours.

7.gif 8.gif 9.gif

Merci pour le temps que vous m'avez accordé. ciao : )

David : Ciao et merci à toi !

Pour plus de renseignement sur ce festival : XTREMEFEST


l_d21275e4828d1ca1e380605e151bc00f.jpg