WITCHCRAFT_-_Nucleus.jpg

Très heureux de retrouver ce groupe, tant sa musique génère en moi une multitude de sensations aussi profondes que telluriques. Et je dois dire que ce nouvel opus regorge de plusieurs mood dont l’ivresse et l’étonnement y divulguent avec perspicacité inspirée et pertinence réfléchie une œuvre ample, passionnante.

Avec "The Outcast", "Malstroem", deux titres qui détonnent de l’ensemble, nous sommes dans un mood séculaire, du Jethro Thrull spirit, le côté psyché 70’s ressort sa patine, les chansons s’étirent (même un peu trop dans le cas de « Nucleus » avec sa fin dispensable et poussive, lui aussi dans ce spirit 70's). La présence d’une flûte et ce sédiment occulte font ressortir une atmosphère vintage très chargée en consonance kitch, ( spirit à la Blood Ceremony). Je pense que ceci sera assez rédhibitoire pour de nombreux fans de la première heure, sans nul doute. Il faut dire que la première partie de l’album fait la part belle à des compositions exceptionnelles, mouvantes et charnelles, disposant à la fois d’une puissance mélodique et d’une épaisseur bienfaitrice à entendre. On peut même parler de titres catchy. Chez Witchcraft il y a toujours ce mélange de son désuet, d’une construction de morceau démodé, d’une saveur surannée, d’une mélancolie passagère, et puis une véritable tradition pour l’occultisme, le côté sombre, et cet album en honore tous les attributs du style.

Le chant de Magnus Pelander ressemble toujours à un mélange de Jim Morrison des Doors et de Jeffrey Lee Pierce du Gun Club, et puis un petit côté Bertrand Cantat dans certaines intonations, d'ailleurs " Nucleus", le titre qui donne son nom à l'album, fait penser à la fin au morceau de Noir Dez « Le zen émoi ».

Écoute après écoute, « Nucleus » n’en finit plus de divulguer son onctuosité, sa maturité, son expression type de la noirceur, une sensibilité particulière, et de l’émotion à profusion, Witchcraft maîtrise amplement son sujet, mieux il en libère la contenance en créant à sa magie sonore l’effet que produit une fable à traverser les époques pour devenir un mythe.

Ce disque deviendra mythique pour toute une génération, car c'est un disque ésotérique avec plein de messages cachés. J’en fais l’offrande au dieu des enfers !


WITCHCRAFT.gif