LOVVE_-_After_the_rain_the_sun_comes_out.jpg

« Que ta musique, comme un poignard, transperce au cœur le vacarme du marché. » Tagore


En 2017 leur premier album n'était pas une carte de visite de représentant d'armes, mais bel et bien leur premier missile sobrement intitulé « Povver.violence ».

En 2020 leur second album n'est pas un missile mais une bombe à fragmentation sobrement intitulé « After the rain the sun comes out ».

Oui, le soleil sort et avec le réchauffement climatique de ce disque ultrasonique (environ 18mn au compteur), l'enculé il brûle sévère.

Ne fout pas de crème solaire pour autant elle a déjà fondu avec tout le reste...Nul besoin non plus de caféine, pas plus qu'une drogue énergisante, tout est dedans en mode gnééééééééééé ! Parce que « After the rain the sun comes out » est un défouloir, une brisure compacte, une décharge émotionnelle brute et brutale.

Suivant l'équation Fastcore = √2x||thrash de série Z||punk∀(Powerviolence X Hardcore)

Hein, bon enfin voilà quoi...Si tu n'as tout pigé, bref, ce groupe tabasse dru.

Car il est avéré que personne ne comprend exactement les autres, si tu prends ce raout au premier degré alors cet opus stimulera ton instinct animal, il se rapproche de la violence de la survie et de la perversion humaine. Au troisième degré de Confusius, il est plus probant de prendre cette torgnole musicale avec la sagesse d'un moine shaolin avec laquelle il ne faut pas la faire chier pour autant, quand même hein...

Parce que l'humain, à la base, ça se bloque, ça s'impose des barrières, des limites, pour se protéger de tout, certainement de ses peurs. Souvent ça s'empêche de vivre, à fond, dans le fond. La plupart aujourd’hui se vivifie la tête dans le réseau virtuel pour échapper à la réalité par crainte de tomber dans l'ennui, et d'en souffrir.

Ce groupe s'appelle Løvve, c'est charmant il est vrai, et c'est ce qu'il hante d'appliquer musicalement. Un amour, bestial, violent, tendu, à couteau tiré, venimeux, hargneux, décousu, plein de ce quelque chose de grand, de puissant, qui ne tombe jamais dans un leitmotiv soporifique que beaucoup de groupes entretiennent et finissent même par user. Ici c'est une explosivité cathartique, jouant sur une énergie de Violence pure.

Spécialement conçu pour te fracasser le crane, oui c'est assez sadomasochiste de l'écouter, parce que cet opus libère cette jugulaire opprimante liée à tout un tas de truc imposé, ou non d'ailleurs. Plus long que son prédécesseur de 5mn, c'est dire de l’extension des tournures progressistes que Løvve dispose désormais. Le groupe est composé avec des membres de la crème de la crème de Tours Hardcore et qui démembrent sa räce graVe comme : Verbal Razor, Sueurs Froides, Ed Warner (RIP), Alma.

Le poète est celui qui sculpte dans les méandres de l'immondice des choses enfouies pour en libérer le suc de son chaos primal. Heyyyyyyyyy c'est carrément Løvve ça !


LOVVE.gif