GOROD___A_Maze_Of_Recycled_Creeds.jpg

Gorod est réputé pour offrir un death technique progressiste très solide, son rayonnement est tellement puissant, qu'aujourd'hui c'est les yeux fermés que l'on contemple leur oeuvre.

« A Maze Of Recycled Creeds » est construit sur une multitude de cataclysme sonique s’évertuant à échapper à tout contrôle...Gorod ne cesse d’amplifier sa générosité musicale dans les affres infinies de sa création.

Véritable pèlerinage dans le temple d’un album ondulant de charmes et de prouesses créatrices, ce nouvel opus est une boule incandescente qui irradie par la fluidité de sa complexité, avec pour thème principal la fraternité Mystique Ordre de la Rose-Croix A.M.O.R.C. et son endoctrinement sectaire rosicrucien. Chaque titre est un puzzle, qui reforme le labyrinthe. La densité est telle qu’il est recommandé d’écouter d’un trait ce bloc dense, pour s’inciser à coup de scalpel dans la chirurgie réparatrice des compositions de Gorod.

Le band invoque, provoque, soude, harmonise, solidifie. Hyperactif dans l’onde de choc et les bouleversements qu’il provoque, Gorod est ce monstre bicéphale capable de pervertir un nombre fou de styles en les compactant dans le feu de joie de sa musique versatile. La précision des musiciens, leurs technicité, leur vélocité, la qualité de la production qui accompagne pleinement, afin de sourdre, de répandre l’autonomie, le pouvoir suprême, l’affranchissement de cet album avec toute la folie qui en régit l’éthique démentielle, demeurent une félicité auditive. Car ce pavé appose son épanouissement avec la domination de ses névroses de composition, tendues à mort. En cela l’enrichissement culturel qu’il provoque amène à ce genre d’obsession pour la frénésie. L’œuvre est monumentale, épuisante et revigorante. Elle a l’aspect d’une pieuvre cannibale.

Après plusieurs écoutes assidues, l’album se découvre encore et toujours avec autant de découverte et de clin d’œil amicalement vôtre. C’est à cet effet de la haute voltige. Ne penser pas qu’il faut être habilité des caractéristiques du grimpeur Patrick Edlinger pour parvenir à bout de cette falaise. Cet Annapurna sonique est vertigineux mais une fois en haut le spectacle est immense.

L’impact de cet album remarquable de grandiloquence insolite, dispose d’une amplitude, d’une intensité impressionnante par le trouble de son éloquente frappante, amenant sans cesse des palpitations originales, tout simplement GigäntesquE !