DISTORSION___Ventre.png

Caca prout ! Alors oui c’est un résumé assez succinct, mais qui relate de manière solide ce troisième numéro spécial « VENTRE ». Nous retrouvons donc avec consternation toute la folie bariolée de cette équipe de bras cassé, dont l’outrage journalistique de sa singularité foldingue est une nouvelle fois mis en évidence.

Distorsion est véritablement un ovni !

Il est passé maître dans l’art de digresser avec son érudition sur n’importe quel sujet. Tiens prend le ventre, alors vas-y toi parles-en un peu pour voir ? Et bien eux ils le font, ils déterrent à outrance dans leur encyclopédique culture et te remettent à la surface des yeux des trucs insensés. Et tout cela en relation avec le ventre, le tient gargouille dès la seconde page, en sachant qu’il y a 144 pages + poster , je te laisse imaginer à la fin à quoi ressemblera ton intestin… Ouaie c'est la merde, le truc arriverait à faire vomir un punk à chien, et à jeun. Oui le seul truc qui sort c'est de la bile.

Le sommaire ne laisse aucune once d’ambiguïté de toute sorte sur le trouble général (intestinaux inclus) de ce numéro :

Le seppuku (hara kiri) au Japon ; Les tortures et supplices sur les entrailles et les intestins à travers les âges ; La scène du vomi dans le classique Stand by Me, de Rob Reiner (1986) ; Rencontre avec un chef cuisinier spécialiste du fugu, le poisson qui tue ; Enquête exclusive dans au restaurant Calayer au Japon : que du curry, et... que du Slayer  avec la recette du "Angel of Death" ; Tony Chu, le détective cannibale, la bande dessinée qui tue ; Rencontre avec Rachelle qui aime le caca prout et s'exprime sur ses vidéos coquines extrêmes ; La séquence du mec qui explose dans Le Sens de la vie des Monty Python ; Anthropophagous de Joe d'Amato (1980), l'ultime film de mec qui se mange lui-même ; La bouffe dans les films asiatiques ! De Tsui Hark à Stephen Chow, Akira Kurosawa à Untold Story ; Enquête sur la légende de la dégustation de sushi sur le corps des femmes nues ; Grande enquête : les feeders ! Rencontre avec ces couples qui nourrissent un fétichisme de la nourriture, qui aiment se remplir, nourrir l'autre, faire grossir, grossir et grossir ;La trilogie de courts-métrages de François Yagopian ; La BD exclusive STREET TRASH, par JessX ; des RECETTES DISTORDUES exclusives : deux gâteries à cuisiner chez vous, les merdingues et les bile-scuits ; Dossier Les Parodies et les pirates de TINTIN ! Historique, histoire, images, et rencontre avec le voyou Jan Bucquoy, qui a montré le zizi du reporter blond sur papier, et s'est battu contre Moulinsart en justice... et a gagné ; DOUBLES MALÉFIQUES : les frères et fils de mecs connus, qui tentent la même carrière ; Portraits de Joey Travolta, Don Swayze, Jason Connery et d'autres... et focus sur Delta Force 3 ; Rencontre avec deux EXORCISTES rattachés à l'Église de manière officielle en FRANCE; DANGER 5, la série australienne la plus tarée de la planète ; Rencontre avec ses créateurs, également responsable du surréaliste ITALIAN SPIDERMAN ; Portrait de la folie absolue de DAVE MUSTAINE, leader de Megadeth ; RON JEREMY et son gros tuyau, héros d'un BD exclusive par Tom Cochien ; LA GUERRE DES INSECTES, incroyable téléfilm français obscur avec Bernard-Pierre Donnadieu et Patrick Chesnais, réalisé en 1981 ! Des insectes agressifs ! Rencontre exclusive avec Peter Kassovitz, le réalisateur ; Le CABINET DE CURIOSITÉ DEYROLLE ! Des bêtes empaillées, des monstres imaginaires, le plus fou de France ; SAMURAI COP 2 : la suite de l'un des films les plus cultes des 90's ! On a discuté avec Greg Hatanaka, le réalisateur, et Matt "Hannon" Karedas, l'acteur principal, revenu d'entre les morts ; METAL AU SRI LANKA ; La VHS culte : CHROMOSOME 3, de David Cronenberg ! Avec dessin monstre ; Inédit ! Voyage dans ULTRA ZONE : l'incroyable série de KAIJU japonaise, où les monstres vont chez le masseur, sonnent aux portes, se font contrôler par la police ;Rencontre avec la trop rare PENELOPE SPHEERIS, réalisatrice de Wayne's World et des trois Decline of Western Civilisation ! De Alex Cox à Roger Corman, de Alice Cooper au Saturday Night Live, en passant par Kiss, la Penelope raconte son parcours sans aucune retenue ; Hommage à BLOWFLY est mort, un frappadingue du funk/rap/punk ordurier qui parle de bites comme d'autres de leur feuille d'impôt, ancêtre de Groland ou Snoop Dogg ; GRAND DÉBAT : le CINÉMA INDÉPENDANT DE GENRE EN FRANCE, avec Julien "Night Fare" Séri, Dan "Dealer" Bronchinson, Anaïs "Insolence" Bertrand ; Laura "Super Z" Townsend, et Rurik "Dead Shadows" Sallé !

Bref une fois encore un objet unique et copieusement barré, pour tous les fans de ciné, de bis, de Z, de X, de rock, de metal, de punk, d'étrangetés, de bd, de choses incongrues, inattendues, créatives, aussi culturellement fou que philosophiquement absurde ! Car outre son outrageuse provocation séculaire émanant du noyau de son ensemble de trublions, Distorsion est à l’ivresse vertigineuse ce qu’est le montagnard au sommet de sa connerie une fois ivre-mort. A force de pousser mamie dans les orties par son excitation à provoquer, Distorsion est capable à n’en pas douter de réaliser un numéro sur les coléoptères et de dénicher un obscur film des seventies taïwanais où une femme flagelle les testicules d’un curé au moment où passe un papillon. Mais de cela seul un avenir radieux nous le dira.